2KM3 : la pause street-art pendant tes vacances d’hiver

2KM3 : la pause street-art pendant tes vacances d’hiver

L’hiver s’est bel et bien installé et pour les plus chanceux, il est bientôt temps de partir en week-end prolongé dans les Alpes. Qui a dit qu’art urbain ne rimait pas avec sports d’hiver ?

À Saint-Gervais, commune située au pied du Mont-Blanc, un parking souterrain situé au cœur du village a été transformé en une gigantesque plateforme d’art contemporain. Des street-artistes (et pas n’importe lesquels) des quatre coins du globe ont investi les 11 niveaux ainsi que la façade extérieure.

17 jours pour peindre 11 500 m² de murs et de plafonds

En juin 2017, ce sont 12 artistes qui ont été invités à faire de ce parking un musée du graffiti géant. Il s’agit de Roid (Grande-Bretagne), de Felipe Pantone (Argentine), de Sten & Lex (Italie), de Swiz (France), d‘Étienne de Fleurieu (France), de SatOne (Venezuela), de Jaw (France), de Sobekcis (Serbie), d’Elian Chali (Argentine) et du duo ZoerVelvet (Espagne et France).

Façade extérieure – Sten & Lex
© Jy Raffort

Chacun d’eux s’est vu confier l’un des étages du parking et a peint ses 450m² de mur et 500m² de plafond. En 17 jours, ils ont écoulé 6 500 litres de peinture acrylique, 2 500 bombes aérosol et ont peint une surface de 11 500m² de surface au total.

« 2KM3 est la contraction de deux mille mètres cubes, mesure qui correspond au volume avec lequel chaque artiste a du composer. »

Ce sont Hugues Chevalier, président de l’association Kill Art Factory et commissaire de 2KM3, et l’artiste Frédéric Battle (Zoer) qui sont à l’origine de ce projet unique porté par le maire de Saint-Gervais : Jean Marc Peillex. Les deux experts en art urbain ont eu carte blanche pour constituer le collectif d’artistes sans aucune censure ni directive.

L’espace urbain et le street-art en parfaite harmonie

Le pari est réussi pour la commune de Saint-Gervais. Avec 2KM3, les artistes ont transformé ce lieu caractéristique de l’espace urbain à la fonction originelle peu séduisante en plateforme d’art contemporain respendissante de couleur.

Jean-Marc Peillex souligne : “en fonction de l’endroit où l’on se trouve à l’intérieur ou à l’extérieur du parking, de son occupation, de la lumière, de l’angle choisi… à chaque fois, on portera un regard différent sur chacune des œuvres, et en cela cette réalisation est unique”.

Presents for the bailiff – Velvet

L’idée, saugrenue en apparence, fait sens. Le lieu quoi que statique, fait bénéficier aux artistes d’une visibilité à l’échelle internationale grâce aux touristes et skieurs étrangers séjournant dans la station alpine. La commune de Saint-Gervais y trouve aussi de forts intérêts : elle compte attirer de nombreux visiteurs férus de sports d’hiver, mais aussi de culture street, et devenir de cette manière une destination culturelle incontournable en France.

2KM3 revient en 2018 avec l’acte II !

Après le succès de 2KM3 Saint-Gervais contemporary art platform, la commune de Saint-Gervais continue en 2018 avec l’acte II !

Toujours dans la volonté de décloisonner l’art mais aussi maintenant de proposer un véritable parcours d’art urbain au pied du Mont Blanc, les œvres investissent de nouveaux lieux insolites de la commune : la piscine de Saint-Gervais, les gares des télécabines du Bettex et du mont d’Arbois et la façade nord de la poste.

Le parking est à visiter gratuitement et est visible tous les jours, toute l’année, tout comme le mur de la poste ! Les œuvres à la piscine, elles, sont accessibles en payant l’entrée de de cette dernière pendant les heures d’ouverture. Enfin, les œuvres des remontées mécaniques sont visibles sans forfait en entrant dans les gares du Bettex et du mont d’Arbois, celle installée dans la gare de télécabine de Saint-Gervais nécessite un forfait.

On se quitte avec cette vidéo :


Voir aussi :

One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *