8 nouvelles fresques engagées à découvrir à Lyon

8 nouvelles fresques engagées à découvrir à Lyon

La campagne internationale de street art « Paint red, save lives » par l’ONG (RED) investie la ville de Lyon en marge de la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, qui appelle à accélérer le mouvement pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Add Fuel / Quai Charles de Gaulle dans le 6ème / Photo par © Sandra Orfeo

Afin de sensibiliser le grand public aux enjeux de la lutte contre les maladies infectieuses, l’ONG (RED), co-fondé par Bono, leader du groupe irlandais U2, a développé une campagne internationale de street art « Paint red, save lives ». Elle a pour but de déployer des œuvres dans plusieurs villes du monde comme Paris, Londres, New York, Washington, Berlin, Johannesburg et à Lyon, centre de cette campagne.

C’est dans ce cadre que vous pourrez retrouver à travers Lyon des fresques engagées et trônant fièrement de part et d’autres de notre belle ville.

Faile Art / Quai du Pont Morand dans le 1er / Photo par © Sandra Orfeo

Le duo d’artistes de Brooklyn Faile réalise sur le Quai du Pont Morand une femme qui lit un magazine avec en couverture un dessin de Keith Haring. Ce pop-artiste émérite est décédé des complications de la maladie du SIDA en 1990. Il avait créé une fondation avec pour mission le soutien des organisations qui luttent contre cette maladie. Belle référence pour cette fresque en noir et blanc, avec pour seul élément coloré ce symbole très fort, bordé par le Rhône et sa jolie couleur émeraude.

Faith47 / Hôpital de la Croix-Rousse dans le 4ème / Photo par © Sandra Orfeo

Une autre artiste invitée pour ce projet de grande envergure : Faith47. Née au Cap, elle tient son pseudonyme de la foi qu’elle porte dans la vie et qu’elle traduit par ses œuvres. Un parfait exemple est visible dans cette fresque sur l’Hôpital de la Croix-Rousse, plus précisemment sur la façade de la maternité. On peut y voir un bébé dans des bras protecteurs, comme veillé par un ange gardien. Que ce soit sa maman ou sa soignante, cela semble rappeler une triste vérité :

PLUS DE 400 BÉBÉS SERONT NÉS AVEC LE VIH AUJOURD’HUI. LA MÊME CHOSE DEMAIN. ET LE JOUR D’APRÈS.

(RED)

Ron English / 133 Boulevard des Etat-Unis / Photo par © Sandra Orfeo

Ron English, malgré son pseudo, est venu des Etats-Unis pour réaliser cette fresque dans le boulevard dédié à son pays. Icône de son milieu et de la culture Pop, initiateur du mouvement Popaganda, il réalise à Lyon cette fresque mêlant éléphant et papillon pour former un personnage rouge à l’expression mi-figue mi-raisin, comme brillant au milieu des ténèbres, entouré de sombre nuage. Un message d’espoir et de lutte dédié à cette campagne mondiale de Street Art.

Brusk / Place des Tapis dans le 4ème / Photo par © Sandra Orfeo

Brusk, né non loin de Lyon, réalise une fresque sur le MUR 69 où figure un immense ruban rouge, succédant à la précédente fresque de l’artiste Kalouf. Symbole de la lutte contre le SIDA depuis une quinzaine d’année, ce ruban nous provient des Visual Aids Artists Caucus et de Franck Moore, mort en 2002 du SIDA.

Le rouge, la couleur du sang mais également de l’amour, est choisie pour ce petit ruban à épingler près du cœur. Sa forme, un « infini » coupé, a également l’air d’un « V de la victoire » inversé. Le symbole veut qu’il se porte dans ce sens, jusqu’à ce que la maladie soit éradiquée et qu’il puisse enfin se renverser.  

L’OBS

Huit fresques murales sont présentes à Lyon, réalisées par des artistes du monde entier. Voilà la carte des différentes réalisations

Carte des fresques à Lyon par (RED)

Le VIH, la tuberculose et le paludisme touchent n’importe qui sans distinction d’âge, de lieu ou de genre. La diversité des populations touchées nous montre que ces maladies ne frappent pas une catégorie de personnes en particulier. Nous pouvons tous nous reconnaître dans ces fresques, réalisations, dans cette lutte globale, dans les difficultés, les espoirs et la force des personnes atteintes.