Le Monstr et sa notion du temps à l’exposition Spraying Board

Le Monstr et sa notion du temps à l’exposition Spraying Board

Originaire de la ville d’Annecy (France), Le Monstr est un artiste franco-canadien. Après avoir travaillé avec Superposition lors de l’exposition One Shot en 2018, nous l’avons invité à créer des œuvres sur 4 skateboards uniques pour l’exposition Spraying Board. De Montréal à Lyon, zoom sur des œuvres qui ont voyagé jusqu’à nous pour votre plus grand plaisir.

Le Monstr, des compositions en noir et blanc

Son travail prend la forme de peintures, de murales, de dessins et de sculptures. Après l’obtention de son diplôme en design graphique à l’école Lafontaine et un an d’études à l’école Condé à Paris, Le Monstr s’installe à Montréal en 2012 où il vit et travaille depuis. Son travail s’exprime par l’illustration et le plus souvent par la représentation de personnages, qui brillent cette fois par leur absence, laissant sur les planches la place aux échafaudages axonométriques.

De la subculture à la vulgarisation scientifique, je joue avec la composition en noir et blanc.

Le Monstr
Superposition spraying board le monstr
© Lionel Rault

Un travail autour de la thématique du temps

«Nous répétons souvent que le temps est cette sorte de fluide qui transporte tous les objets, qui vieillit les êtres, altère et use les choses, ronge les roches, améliore parfois les sociétés et plus sûrement les vins. Mais dire cela ne suffit guère à révéler sa véritable nature. Qu’est-ce donc, au fond, que le temps : N’est-il qu’un mot ? Est-il comme nous croyons le percevoir ou le vivre ? Comme se le représentent les physiciens ? Comme le pensent les philosophes ? Ou n’est-il pas plutôt, tout simplement, comme le racontent les historiens, une suite d’événements plus ou moins contingents, plus ou moins entremêlés, plus ou moins causalement reliés ?» Etienne Klein

Le Monstr, nous présente comme note d’intention cette citation d’Etienne Klein, physicien et philosophe des sciences ayant consacré plusieurs essais à la question du temps en physique, notamment Les Tactiques de Chronos et Le Facteur temps ne sonne jamais deux fois. Il y démontre en particulier que les formalismes de la physique obligent à faire la distinction entre le temps et le devenir.

Dimension très importante dans mon travail, le temps ne contraint pas l’action, comme c’est souvent le cas dans nos rythmes de vie effrénés, mais c’est l’inverse qui se produit ; l’activité s’installe dans le temps sans en être affectée par celui-ci.

Le Monstr

Dans les illustrations de Le Monstr, on accède ainsi à une sorte de ralentissement, calqué sur le rythme des planètes, comme une forme d’apesanteur. Le temps n’est plus un facteur d’asservissement, mais d’émancipation.

© Lionel Rault

Des échafaudages et une absence de point de fuite

Le Monstr s’amuse régulièrement avec les perceptions spatiales en réalisant des échafaudages axonométriques et des perspectives sans point de fuite. L’échafaudage figure dans son travail comme un dispositif qui lui est souvent indispensable, mais également comme une analogie au temps par la représentation d’une frise de vie vertigineuse.

Sur les 4 planches, nous pouvons voir deux scènes d’échafaudages sans fin, avec plusieurs étages s’imbriquant et deux compositions donnant une impression de zoom, se focalisant sur une vue plus rapprochée. Ces échafaudages, à l’image des points de fuite, ne semble pas pourvu d’échappatoire, comme semblant se répéter à l’infini, sur fond de ciel étoilé.

© Lionel Rault

Première rencontre avec Le Monstr à One Shot

Lors de l’exposition One Shot, Superposition avait détourné un magasin de 2 000 m² en galerie d’art urbain. Un événement qui avait rassemblé 42 000 personnes. À cette occasion, nous avions proposé à Le Monstr de nous rejoindre à Lyon pour peindre un immense pan de mur. Il avait réalisé pour l’occasion une fresque impressionnante, en noir et blanc, où l’on pouvait retrouver ses fameux personnages en apesanteur. Absorbés par leurs activités, ceux-ci se laissent prendre au jeu dans une sorte de décélération, en s’abandonnant complètement dans une activité qui nécessite de prendre le temps. 

C’est avec plaisir que nous travaillons de nouveau avec Le Monstr pour l’exposition Spraying Board, à découvrir au plus tôt.

Mur de Le Monstr à One Shot « Déconnexion » |© Florine Jeannot

INFOS PRATIQUES

Billetterie en ligne pour le vernissage
Sois le 1er à découvrir l’exposition en avant-première et profite du coupe-file le soir du vernissage !

Événement Facebook
Pour suivre de près le projet, rendez-vous sur sprayingboard.com

Vernissage : 05 mars de 18h à 23h à la Galerie des Terreaux
After party à la Maison M de 23h à 04h

Horaires d’ouverture hebdomadaire :
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Exposition visible jusqu’au 28 mars

Prix d’entrée symbolique à 1€
Gratuit pour les membres adhérents de Superposition (carte en cours de validité à présenter) & les enfants de moins de 8 ans.

Les bonus
Mapping video, médiation sur place, un espace Shop, une friperie et comme toujours des surprises 🎨

Accès PMR

Pour venir :
Métro A – Arrêt Hôtel de Ville
Bus C3, C14, C13, C18
Vélov’ station Terreaux / Chenavard