Nouvel Éclat – La dernière exposition de l’année 2018 à SITIO

Nouvel Éclat – La dernière exposition de l’année 2018 à SITIO

Un vent de nouveautés et de fraîcheur souffle sur la galerie SITIO !

Superposition clôture son cycle d’exposition et finit l’année 2018 en beauté avec le vernissage « Nouvel Éclat » le jeudi 13 décembre à SITIO – Galerie d’Art Urbain.
Cette exposition collective met en lumière sept nouveaux talents de l’émergence artistique lyonnaise.

L’exposition sera visible sur deux niveaux proposant un parcours artistique débutant au rez-de-chaussée par la galerie métamorphosée par ces sept univers. La visite se poursuit dans une salle immersive et cosy investie au niveau inférieur de SITIO customisée par l’artiste Monsieur Zéro !

Ode à la diversité et à la nouveauté !

Pour cette seconde exposition collective, « Nouvel Éclat » expose de nouveaux artistes résidents à la galerie.
Univers à la fois poétique, coloré et délicat, ces sept artistes vous invitent à découvrir cette sphère artistique éphémère aux techniques variées : aérosol, encre de chine, acrylique ou encore aquarelle.

 

1 exposition, 7 univers et 6 techniques

ELODIE LATCHIMY BAYLE
Technique mixte

Elodie Latchimy Bayle est née dans les années 80 au cœur de l’Océan Indien, à l’île de la Réunion.
LE dessin, la peinture et l’imaginaire ont tout d’abord été un exutoire avant de devenir son vocabulaire principal.
Elle parle avant tout de poésie, de la nature, de son mouvement, de son évolution, et de notre rapport étroit avec elle. Son travail pictural
et graphique s’articule autour de la couleur, de la ligne, des volumes et des effets de matières.
Elle aime que tout cela se confronte jusqu’à trouver l’harmonie et la poésie recherchées. Elodie Latchimy Bayle souhaite que son travail soit un voyage onirique dans lequel se promènent les regards. Que ceux-ci se laissent guider par les lignes, les couleurs et leur direction.
Peindre, composer, gratter, déstructurer, recouvrir, laisser, reposer, revenir, s’arrêter, observer, prendre du recul, abandonner, sauver, recommencer, toutes ces actions font parti d’un processus de travail visant à vivre le moment présent et que ma peinture devienne la marque d’un souvenir , d’un moment vécu.

FacebookInstagram 

 

GIULIA ZANVIT
Pastel

Giulia Zanvit est née en 1991 à Alès. Elle grandit dans un mas cévenol au milieu de la forêt.
La nature qui l’entoure la fascine. Elle est la source de ses créations.
Autodidacte elle s’essaye au dessin, à la peinture, au collage, à l’assemblage et à la photographie. Elle développe une pratique picturale basée sur l’intuition et la spontanéité.
À 18 ans elle se dirige vers les Beaux Arts de Montpellier où elle obtient un DNAP avec mention et un DNSEP.
À sa sortie d’école, elle enrichit son travail par le biais de voyages et résidences artistiques. Dont un au Mexique et aux États-Unis qui vont fortement marquer sa vision. Aujourd’hui elle poursuit sa pratique pluridisciplinaire à Lyon.

FacebookInstagram

 

GRÉGOIRE FOURNIER
Encre de chine, sérigraphie

«Mon objectif est de faire passer, à travers des dessins bruts, spontanés et quelque peu naïfs, un ressenti personnel sur notre monde moderne et notre rapport à la nature. »

« Le message que j’entends faire passer est avant tout à vocation écologique.
Mes œuvres se veulent à la fois naïves et intuitives. De plus, je suis fortement inspiré par les cultures « indigènes » du monde entier, qui ont souvent un tout autre rapport à la terre et à la nature que nos sociétés occidentales modernes, qui elles se sont progressivement détachées de cette dernière.
La défense et promotion des droits des peuples autochtones est par ailleurs une thématique pour laquelle je nourris un grand intérêt, et j’ai pour objectif de réaliser une série d’œuvres sur ce sujet dans un futur proche.
Toutefois, je ne m’inspire d’aucun peuple en particulier (de son histoire ou de ses symboles) : tout est issu de mon imaginaire personnel.
Je dessine en pleine conscience et laisse la plume, le stylo ou le pinceau me guider naturellement sur le papier.»

 

FacebookInstagram

 

KHATFACTORY
Acrylique

Ses multiples inspirations, de l’art ethnique et primitif, la science telles que la cosmologie, l’anatomie ou la biologie, l’ésotérisme, en passant par la science-fiction et la pop culture dont il est issu par définition générationnelle se mêlent et se répondent à travers les formes et les couleurs.
Sa pratique peut consister à faire de nombreuses représentations qu’il repasse, coupe, efface, tourne, déstructure afin de repérer progressivement l’éphémère qui s’en dégage pour ensuite tenter de recomposer et de cristalliser ces mélanges de couches, symboles d’apparences.
Ce principe de création résulte en partie de l’essence de l’art urbain mais aussi de la volonté de signifier la construction, la structure des choses. Etant très attiré par les choses primaires qui émanent de tout ce qui semble complexe, son art traduit ses questionnements où le travail de la couleur, des lignes abstraites et simples mises en opposition au réalisme de la matière soutiennent une directive de confrontation symbolique et picturale.
Il tente alors de mettre en avant la lumière face au néant, la couleur face au neutre et de faire apparaître une autre réalité.
Il envisage sa pratique comme un champs multiple d’explorations et d’essais en perpétuel évolution. La tentative et l’erreur sont  constamment présentes. Il part du principe que le mouvement, la transformation et l’évolution sont les moteurs principaux de toutes choses.

FacebookInstagram 

 

M.D’ANGELO
Acrylique et aérosol

« Je m’appelle M Dangelo mais on m’appelle l’abeille , j’ai grandi dans la banlieue nord de Lyon à Rillieux-la-Pape , je fais du breakdance depuis plus de 10 ans avec le Groupe Tekkencrew et de la peinture depuis 6 ans. Je m’inspire absolument de tout ce qui m’entoure, d’une phrase entendue par hasard dans la rue , d’un paysage , d’un conflit , d’une femme, des FEMMES et de ma propre histoire..
Tous les formats m’intéressent, du petit carnet à un grand mur , mes peintures sont assez colorées pour combler parfois la tristesse enragée qu’elles dégagent. »

Facebook

MONSIEUR ZÉRO
Encre de chine sur papier

Monsieur Zéro est un graffeur originaire de Valence. Depuis 2006, il peint dans plusieurs pays (France, Irlande, Italie, Allemagne, Angleterre, Monténégro, Maroc, Espagne, Roumanie, Hongrie, Slovénie, Bulgarie, Moldavie, Estonie, Lituanie, Géorgie, Pologne, etc) et sur différents supports (murs, toiles et objets). Si son nom et son visage restent anonymes, beaucoup de personnes connaissent ses œuvres.
Son travail est un mélange de graffiti, d’illustration et de typographie.
Ses œuvres en sont le reflet : des couleurs éclatantes, des formes maîtrisées et un goût certain pour l’évasion et l’imagination.

«On me dit graffeur, peintre, street-artiste… je ne veux pas rentrer dans une case. Que je peigne sur des murs, des toiles ou des objets, mon plaisir reste le même. J’essaie de garder une liberté d’expression qui m’appartient. »

Instagram

 

YOANN TRUQUIN
Encre de chine à la plume

«Après un bac STI arts appliqués au lycée Maximilien vox et des études en animation 2D/stop motion à l’école LISAA, Yoann travaille pour plusieurs sociétés de production de cinéma d’animation tels que Xilam et Folimage. Ce qui m’intéresse dans l’animation c’est avant tout l’éclectisme de cette discipline où se mêlent dessin, son, textes et acting.»
Animateur 2D et artiste plasticien, il mêle ces deux domaines dans un intérêt pour l’art et tout ce qui tourne autour.
C’est ainsi qu’il organise en 2015 un festival éclectique avec son entourage et travaille à Xilam puis Folimage tout en continuant ses activités de plasticien.

FacebookInstagram 

 

Infos pratiques :

Où ? SITIO – Galerie d’Art Urbain
Adresse ? 3 Place Gensoul, 69002 Lyon
Quand ? Exposition visible jusqu’au 05 janvier. 🚨 Fermeture hivernale du 23 Décembre 2018 au 02 Janvier 2019 🚨
Entrée gratuite !
Événement Facebook

 

Et pour nous suivre, c’est par ici 👇

Facebook – Instagram – Newsletter

3 comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *