Les portraits, les fresques murales et les femmes de Florina Aledo-Perez

Les portraits, les fresques murales et les femmes de Florina Aledo-Perez

Photographie de © Lionel Rault

Après avoir fortuitement plongé dans la peinture à l’âge de 15 ans, Florina Aledo-Perez ne cesse de créer et de peaufiner sa trame visuelle. À l’époque du mouvement très retentissant de #MeToo, l’artiste s’engage artistiquement dans la lutte pour l’émancipation féminine. En suivant ce mélange d’influences variées allant du Pop Art américain à la peinture japonaise, l’artiste met en œuvre des toiles et des fresques murales permettant de souligner la beauté de toutes les femmes.  Pour découvrir son travail, direction son exposition « Beyond the cards » visible au Fort Superposition à Lyon.

Génération Kahlo, série de portraits à la fois sensible et puissante

« La femme n’existe pas, mais il y a des femmes. Pas une seule femme ne peut représenter la femme, pour la dire toute, il faudrait toutes les femmes ». L’introduction du clip musical « Five Minutes » du groupe Her décrit parfaitement la démarche de Florina Aledo-Perez. Depuis plusieurs années, elle réalise une série de portraits féminins, intitulée « Génération Kahlo ». Profondément inspirée par l’histoire de Frida Kahlo, elle met en scène des héroïnes des quatre coins du monde, différentes, fortes et inspirantes.

Anastassia Kahlo de Biélorussie, Tea Kahlo de Bosnie, Vittoria Kahlo d’Italie … Chaque portrait de Florina Aledo-Perez vise à couronner la variété impressionnante des femmes du monde. « D’abord, il y a le regard. Le premier regard. La pose, la ligne du visage, la bouche. C’est là que l’histoire d’amour commence ». Avec plein de passion pour ses personnages, elle suit son « slogan » artistique, en dévoilant la souffrance, l’amour, la beauté et la liberté de ces combattantes.

Fresques murales, fleurs du mal et femmes de bien, in-situ et ex-situ

Les fresques murales faites par les street-artistes donnent un nouveau souffle aux espaces intérieurs autant qu’aux espaces extérieurs. C’est une alchimie qu’on peut apercevoir notamment en galerie de street-art. En créant une ambiance fascinante, de telles réalisations permettent non seulement d’améliorer le bien-être quotidien des habitant·e·s mais aussi de développer la trame visuelle des artistes. Florina Aledo-Perez fait partie des peintres qui profitent de projets collaboratifs pour expérimenter. Elle débute au Fort ses premières fresques murales et montre dans son exposition sa maîtrise actuelle de cet art.

Parmi les créations en acrylique de l’artiste, nous pouvons d’abord mentionner le Fort Superposition, où elle tient actuellement une résidence. Vous aviez pu découvrir certaines de ses fresques lors des journées européennes du patrimoine. Entourées des motifs floraux, les silhouettes féminines à traits fins et en couleurs vives se transforment en véritables oeuvres d’art. Les fresques de Florina Aledo-Perez s’inscrivent dans sa démarche artistique : « l’amour irrésistible, invincible et inconditionnel » envers la figure de la femme. En dehors de nos murs, les fresques de Florina Aledo-Perez embellissent l’Augusterie et la Maison des Arts des Versants d’Aime. Nous souhaitons à l’artiste de ne jamais cesser d’agrandir cette liste !


Articles qui pourraient vous intéresser :